L’Affacturage pour les PME

 

L’objectif principal d’un contrat d’affacturage pour une PME doit être une volonté de rééquilibrer son bilan (les financements court terme comme l’affacturage doivent être dédiés à des besoins court terme de trésorerie) pour libérer de la capacité d’emprunt plus « classique » auprès des banques de l’entreprise.

Qu’est-ce qu’une PME ?

PME est l’acronyme de « Petite ou Moyenne Entreprise » et désigne les entreprises comprenant de 10 à 250 salariés et un total bilan de moins de 43 millions d’euros (ou un Chiffre d’affaires de moins de 50 millions d’euros). 

En dessous de 10 salariés, on parle de micro entreprises (anciennement TPE – très petites entreprises).

Enfin, les sociétés de moins de 5,000 employés qui ne sont pas des PME sont des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire).

En quoi l’affacturage est-il une solution intéressante pour les PME ?

 

Au contraire d’une microentreprise, une PME atteint généralement une taille critique pour diversifier de manière intéressante ses sources de financement.

La plupart des PME financent leur activité par un mix de capitaux propres et de dette classique. Pour financer leurs besoins de trésorerie à court terme, elles utilisent en général les moyens habituels mis à leur disposition par les banques : découvert bancaire, facilité de caisse, escompte de traites, financement dailly, etc.

Quand cela est possible (une clientèle B2B est le premier critère à respecter), le recours à l’affacturage peut être un réel avantage pour les PME :

  • C’est un financement court terme relativement peu cher par rapport aux autres moyens décrits ci-dessus
  • L’absence de plafond de financement permet de limiter les périodes de négociations avec les banques
  • C’est un outil de diversification de ses partenaires bancaires
  • Enfin, l’affacturage peut venir en remplacement d’un découvert plus coûteux

Contrairement aux microentreprises qui n’ont parfois pas d’historique important avec leurs clients, les PME sont habituées à suivre leur risque d’impayés et leur exposition auprès de leur clientèle B2B – la mise en place d’un financement d’affacturage permet de renforcer ce suivi et d’optimiser la trésorerie de l’entreprise.

      L’affacturage est accessible à toute société dans 90% des secteurs B2B, quelle que soit sa taille, son nombre de clients ou de factures

      Affacturage pour les PME: quelles questions se poser ?

       

      Avant de se lancer dans une étude d’affacturage, il convient de vérifier si votre secteur d’activité dans lequel vous exercez est bien éligible à ce type de financement. Une activité de production / livraison de biens est globalement bien compatible avec l’affacturage (peu de litiges sur la nature de la prestation).

      A l’opposé, si vous exercez dans l’édition de logiciel avec une facturation par abonnement annuel en avance, l’affacturage est moins adapté à ce type de facturation (votre client vous paie déjà très en amont de la prestation).

       

      Mais gardez en tête l’essentiel : l’affacturage est accessible à toute société dans 90% des secteurs B2B, quelle que soit sa taille, son nombre de clients ou de factures. Il est d’ailleurs tout à fait possible de souscrire un contrat d’affacturage pour une seule facture ou un seul client !

      Toute entreprise exerçant dans le B2B, quelle que soit sa taille, doit pouvoir à minima connaître ce type de financement et estimer les bénéfices qu’elle peut en retirer dans sa gestion financière. Quelfactor.fr peut vous accompagner dans cette démarche.

      L'affacturage pour PME

      Les secteurs d'activité sur lesquels nous intervenons

      Auto-entrepreneur

      E-commerce

      Défense / Sécurité

      Intérim

      Agro-alimentaire

      Négoce / Distribution

      Franchisés

      Outillage industriel

      Santé

      Téléphone : 01 55 12 10 24

      contact@quelfactor.fr

      36 boulevard de Strasbourg

      31000 - TOULOUSE