Définition du Terme à échoir

 

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) est la trésorerie nécessaire à une entreprise pour couvrir ses décalages dans le temps entre ses entrées et ses sorties de cash. Le besoin en fonds de roulement démontre l’autonomie financière de l’entreprise à court terme puisque cet indicateur représente la somme d’argent nécessaire pour financer ses charges sans qu’elle n’ait besoin d’encaisser ses clients en même temps.

D’un point de vue pratique, le BFR se calcule à partir du bilan de l’entreprise, est égal aux Stocks + Créances Clients (et autres créances) – Dettes non financières.

Le BFR peut être ponctuel, surtout lorsque l’activité est saisonnière, ou plus récurrent, lorsque la nature des activités d’une entreprise la conduit à décaisser du cash bien avant l’encaissement de ses clients (par exemple pour constituer un stock en vue de produire un bien).

L’affacturage permet d’équilibrer les grandes masses d’un bilan en finançant les besoins immédiats de trésorerie

En quoi le BFR est si important pour une entreprise ?

D’abord, il est important de bien calculer son BFR (toutes les entreprises ne le font pas !), dans le but de déterminer une stratégie de financement de celui-ci. Pour cela, plusieurs moyens « basiques » sont en général utilisés par les entreprises :

  • Le financement par capitaux propres : les actionnaires laissent, en quelque sorte, de la trésorerie disponible pour financer le BFR. Pas optimal quand le coût du capital est important. 
  • Le découvert bancaire : quand les décaissements sont antérieurs aux encaissements, la trésorerie d’une entreprise devient négative. Si rien n’est fait, le BFR est « de fait » financé par découvert, et cela peut coûter cher.
  • L’emprunt bancaire ou obligataire : c’est en général la première solution à laquelle on pense pour combler un découvert, et permet de limiter le coût de financement du BFR. Néanmoins cela implique un remboursement annuel du principal qui n’est pas sans conséquence.

Et l’affacturage dans tout ça ?

C’est la solution la plus adaptée car :

  • Le financement découle directement des variations du poste client, il suit donc l’activité et… l’augmentation de BFR ! 
  • C’est une avance de trésorerie récurrente et déplafonnée, moins chère que les autres sources de financement décrites plus haut
  • Enfin, l’affacturage permet d’équilibrer les grandes masses d’un bilan : les Capitaux Propres et Emprunts financiers financent les investissements, l’affacturage finance les besoins immédiats de trésorerie.

Encore une question ?

Quelle que soit votre question, nos conseillers sont là pour vous répondre et vous aider à avancer dans votre projet. QuelFactor est le premier conseiller en Affacturage de France. Contactons-nous !

Téléphone

30 min offertes avec un expert
01 55 12 10 24

Email

Réponse sous 2h
contact@quelfactor.fr

Où sommes-nous ?

Présence dans toute la France
Paris / Toulouse / Rennes

Téléphone : 01 55 12 10 24

contact@quelfactor.fr

36 boulevard de Strasbourg

31000 - TOULOUSE