Définition d’une Facture d’avoir

 

Opération qui a pour but de corriger ou annuler, la totalité ou une partie d’une facture déjà émise envers un client. La réduction ou l’annulation de cette facture initiale se traduit précisément par une facture d’avoir émise par le fournisseur, qui vient donc réduire le chiffre d’affaires exigible de ce dernier.

Pourquoi émettre une facture d’avoir, également appelée note de crédit ?

En cas d’erreur sur la facture initiale et pour des raisons fiscales et comptables, il n’est en général pas possible de simplement la modifier et la renvoyer à son client.

Les sources d’erreurs sont multiples : erreur administrative sur le montant de la facture ou sur la TVA appliquée par exemple. Mais aussi en cas de retour de marchandise de la part de votre client, selon les conditions prévues au contrat. Enfin, les remises et ristournes diverses se matérialisent en général par une facture d’avoir quand il n’est pas possible de faire figurer la ristourne sur une facture future.

Pour votre financement, l’affacturage est bien souvent la solution la plus rapide et efficace à mettre en place. Contactez-nous pour un audit gratuit

Les bonnes pratiques à connaître avant d’émettre une facture d’avoir

Tout d’abord, la mention « Avoir » ou « Facture d’Avoir » doit apparaître sur la facture rectificative, avec une règle logique de numérotation parallèle à la facture sous-jacente.

Ne négligez pas ce lien comptable entre la facture et son avoir ! Savoir à quelle facture se rapporte une note de crédit permet de garder une trace d’audit qui sera utile pour maîtriser et ajuster la politique commerciale de votre entreprise !

De plus, certaines entreprises préfèrent parfois annuler complètement une facture avec un avoir pour en recréer une nouvelle correcte. C’est une pratique qui peut fausser les indicateurs de performance de votre poste client, en surestimant le montant des avoirs émis par rapport à la réalité commerciale. Il est toujours préférable d’émettre des avoirs rectificatifs pour la différence de montant à déduire, notamment dans le cadre d’une intégration des factures d’avoir au contrat d’affacturage.

Enfin, pistez vos sources d’avoir ! Quand cela est possible, enregistrer comptablement les raisons d’émission d’un avoir : est-il émis pour une erreur administrative ? une ristourne commerciale contractuelle ? un rabais exceptionnel et non-récurrent ?

Ces pistes d’audit seront très utiles si vous mettez en place un contrat d’affacturage ou une procédure de crédit management, et aideront également une meilleure maîtrise de votre cycle d’encaissement client.

.

Encore une question ?

Quelle que soit votre question, nos conseillers sont là pour vous répondre et vous aider à avancer dans votre projet. QuelFactor est le premier conseiller en Affacturage de France. Contactons-nous !

Téléphone

30 min offertes avec un expert
01 55 12 10 24

Email

Réponse sous 2h
contact@quelfactor.fr

Où sommes-nous ?

Présence dans toute la France
Paris / Toulouse / Rennes

Téléphone : 01 55 12 10 24

contact@quelfactor.fr

36 boulevard de Strasbourg

31000 - TOULOUSE